Origine du temple Ishiyama

Le temple Ishiyama qui constitue la treizième étape du pélerinage Saigoku sanjūsansho kannonjunrei et s’anime avec la visite des pélerins, aurait été établi à l’époque de Nara sous le règne de l’empereur Shōmu.
L’empereur Shōmu songeant à l’édification du grand Bouddha, demanda au moine Rōben de découvrir l’or pouvant servir de matériaux de construction. Rōben escalada le mont Kinpusen dans la région Yamato et pria de tout son coeur Zaōgongen. C’est alors qu’il entendit en songe les paroles suivantes: « Si tu pries sur la terre sainte de Kannon située au bord du lac dans la région de Shiga à Omi, tes voeux seront exaucés. » Parvenu en terre lointaine, il rencontra le dieu Hiramyōjin déguisé en vieillard qui le conduisit vers un gros rocher en forme de lotus à huit pétales.
Rōben de retour à la capitale, raconta en détail à l’empereur ce qu’il avait appris, reçu de lui une statue protectrice qu’il installa sur le gros rocher, établit là son ermitage et commença son entraînement religieux.
La même année, il découvrit l’or en poudre de Mutsunokuni qu’il offrit à la cour.
Cependant Rōben qui avait achevé ses exercices religieux, voulut retirer la statue protectrice du rocher mais n’y parvint pas. On dit qu’ayant obtenu l’agrément de l’empereur et avec l’aide de Hiramyōjin, il construisit un grand temple avec en son centre le rocher et la statue protectrice. L’histoire du temple Ishiyama plonge ses racines dans ce récit.

ゆかりの地
A perte de vue dans l'enceinte du temple Ishiyama

Retour à la liste