Sanctuaire Wada

Voici le sanctuaire Wada.
Selon l’histoire du temple, la première cérémonie religieuse aurait eu lieu en 675 (année 34 de l’ère Hakuhō) et on y aurait vénéré Takaokaminokami, le dieu de l’eau. Aux origines, le temple aurait été appelé « Mototennōsha » ou « Hachidairyūōsha ». A l’époque Edo, il était fréquenté par les fidèles du village Kionoshita faisant partie des 5 communes entourant le château de Zeze puis il a pris son nom actuel après la restauration Meiji. Ce nom viendrait de la plage « Wadahama » qui borde le lac.
L’enceinte du temple abrite la grande salle (classée patrimoine culturel important) et la salle des prières au toit de style Irimoyazukuri. On dit que la porte de l’école du fief de Zeze ou salle Songidō a été déplacée et est devenue l’entrée principale.
On y trouve un grand ginkgo séculaire ayant plus de 600 ans d’âge, et la légende veut que Ishida Mitsunari, vaincu et capturé lors de la bataille de Sekigahara, y ait été attaché sur son chemin de retour à Kyōto.

指定区分
重要文化財(本殿)
時代
675 (année 34 de l'ère Hakuhō)

Retour à la liste