Heritage

Temple Mii-dera

Temple Mii-dera
  • photo
  • movie

« Le temple Mii-dera est le temple principal de la secte Tendaï-jimon, avec une histoire longue de plus de 1300 ans depuis sa fondation.

Le temple Mii-dera s’appelle officiellement le temple Onjô-ji. Au début de l’époque Heian, il renaît en tant que temple annexe de la secte Tendaï grâce au grand maître Chishô Enchin, fondateur des bases de la secte et héritier du grand maître Saichô.

Par la suite, le temple se développe jusqu’à être compté comme l’un des « quatre grands temples de la cour impériale » avec le temple Enryaku-ji, le temple Tôdai-ji et le temple Kôfuku-ji. C’est à l’époque de Kamakura qu’il connait son apogée en étant associé au clan Genji.

La source appelée la « fontaine sacrée », qui aurait servie aux premiers bains des trois empereurs nouveau-nés, les empereurs Tenji et Temmu, et l’impératrice Jitô, serait à l’origine du nom du temple Mii-dera.

Aujourd’hui encore, cette source s’écoule limpidement, sans n’avoir jamais tarit.

Le temple Mii-dera fût incendié à de nombreuses reprises, comme par exemple lors de la guerre de Genpei ou des affrontements entre la cours du Nord et celle du Sud. Mais à chaque fois, grâce aux supports parmi d’autres du clan Genji, d’Ashikaga Taka-uji et de Tokugawa Ieyasu, l’ensemble des bâtiments furent reconstruits et le temple a pu renaitre de ses cendres.

C’est pour cela que le temple Mii-dera est aussi appelé le « temple du phœnix ».

Le temple Mii-dera, qui a connu une histoire mouvementée, possède un important folklore de légendes et récits de grand intérêt, comme par exemple l’épisode de la cloche trainée par Musashibô Benkei. C’est aussi le décor de nombreux ouvrages de littérature classique, tel que les épopées « Heike Monogatari » ou « Taiheiki ».

A partir de l’époque d’Edo, le temple Mii-dera devient un site pittoresque populaire avec une vue imprenable sur le lac Biwa, très prisé par de nombreux écrivains et artistes tels que Matsu Bashô ou Masaoka Shiki, et présenté entre autres dans l’estampe « La cloche du soir au temple Mii-dera », une des estampes de la série des « Huit vues de la province d’Ômi ».

Le pavillon Kannon-dô, 14ème temple du pèlerinage des 33 temples Kannon du Saigoku, regorge de pèlerins quotidiennement.

Possédant de nombreuses pièces d’art bouddhiques transmises et conservées pendant plus de mille ans, tels que d’anciennes architectures ou statues et peintures bouddhistes, le temple Mii-dera est considéré comme un « coffre à biens culturels ». Il compte le neuvième plus important nombre de trésor national dans tout le pays.

Protégé durant toute sa longue histoire par l’entière dévotion de ses fidèles, le temple Mii-dera préserve aujourd’hui encore la lumière de bouddha transmise par le grand maître Chishô Enchin. »

Emplacement 246 Onjoji-chô, Ōtsu, Shiga